Les Maladies liées aux Carpes

 

 

1) les parasites externes, le protozoaire (unicellulaire)

Trichodina sp, Chilodonella sp, Ichthyophthirius multifiliis, Epistylis sp, etc...

Pour les ciliés et costia pour les flagellés. Ce sont de petits organismes invisibles à l œil nu qui parasitent la peau, la nageoire les branchies et qui sont contagieux.

Ils créent de nombreuses lésions de la peau et des branchies, entrainant une forte production de mucus (tache blanches) et des difficultés respiratoires.

Les carpes contaminées se (grattent) en se frottant contre les obstacles et vienne respirer très prés de la surface.

Il peut y avoir une ulcération des parties atteintes, voire une septicémie et l issue peut être fatale pour la carpe.

 

Le Métazoaire (Pluricellulaire)

Dactylo gyrus sp, gyrodactylus sp, sont de petit vers plats dont les symptômes sont similaires aux protozoaires.

Les sangsues sont des parasites occasionnels qui se fixent sur la peau.

Elles se nourrissent du sang de leur hôte, causant des plaies qui peuvent s infecté.

Elles peuvent aussi transmettre des parasites sanguins et stresser le poisson.

La plus connue est la piscicola geometra.

Les crustacés sont les plus facilement repérables, il nous est possible de les identifier facilement.

Ergasilus sp, lernaea sp, ou ver a ancre, argulus sp, ou pou du poisson provoquent des lésions susceptibles de s’infecté ou d être colonisées par des algues ou des champignons.

Une présence trop importante de ces parasites peut considérablement affaiblir les individus colonisés et peuvent en mourir.

 

2) Les Parasites internes, les Protozoaires Flagellés.

Trypanosoma, trypanoplasma se retrouvent dans le sang provoquant des anémies et myxosporidies qui peuvent se développer dans les muscles entrainant des déformations.

Hexa mita, spirochètes et goussia sp sont présent dans les intestins ne provoquant pas de lésions graves mais un affaiblissement de l hôte et un stress.

Les Métazoaires.

Ce sont essentiellement des vers plats (cestodes) ou ronds (nématodes) que l on retrouve notamment dans le tube digestif au stade adulte, parfois, dans la cage thoracique.

Alors que certaines larves peuvent se loger dans d autres organes formant des kystes et entrainant déformation et dysfonctionnement de ceux ci.

 

Les Champignons:

Saprolegnia sp, se développe sur des lésions externes formant des plaques duveteuses, alors que branchiomyces sp, infecte les branchies, provoquant des nécroses et des hémorragies.

Ces mycoses ne se produisent que sur des poissons déjà faibles et atteints par d autres pathologies.

 

Les Algues:

Les (algal blooms) ou eaux vertes peuvent se produire, notamment a la belle saison dans les eaux closes fortement chargées en matières organiques.

Il s agit d une prolifération excessive de phytoplancton pouvant entrainer une variation du pH et du taux d oxygène dissous qui peut être fatale de nuit et qui stress le poisson.

Il s'agit en fait d une pollution naturelle.

Certaines algues, comme la chlorella sp, produisent des toxines engendrent des mortalités massives.

Il est fréquent de trouver des plaques d algues sur des plaies, notamment au niveau des opercules, ce qui ralentit leurs guérisons.

 

Par la suite y il aura 1 article sur les infections bactériennes et les maladies virales, a bientôt pour la suite de l’article.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site